SENEGAL-NEWS.NET, Actualite senegalaise de la Presse en ligne

Le secrétaire d’Etat aux Séné­galais de l’extérieur a annoncé hier que le gouvernement sénégalais veut confectionner des cartes consulaires biométriques pour les Sénégalais de l’extérieur.

«Nous avons la grande ambition de faire élire des députés des Sénégalais de l’extérieur. Et nous allons faire un grand recensement pour la con­fection des cartes consulaires biométriques pour les Sénégalais de la diaspora. Le chef de l’Etat a fait passer le Fonds d’appui aux investissements des Sénégalais de l’extérieur de 300 millions à 3 milliards de francs Cfa en 2015. Cette somme finance des projets à l’intérieur, comme à l’extérieur du pays, avec un milliard et demi réservé aux femmes de la diaspora», détaille Souleymane Jules Diop, qui présidait hier l’atelier de restitution des résultats de l’étude sur «la dimension locale de la dialectique migration et développement : le cas de la France-Sé­négal».

Engagée par l’Agence française de développement (Afd) avec l’appui de la cellule de coordination du Paisd, cette étude vise à favoriser l’intégration des enjeux migratoires dans les stratégies de développement territorial. Les conclusions mettent ainsi en exergue deux points : l’intérêt d’une approche territoriale des interactions entre migration et développement et d’une démarche fondée sur le dialogue, et un partenariat renouvelé entre les acteurs locaux et les migrants en vue de mieux tirer partie des mobilités ; et la dialectique migration/développement permet d’appréhender les migrations comme étant, sur le double espace, de puissants facteurs d’ouverture, des vecteurs de liens de coopération, etc.

(Lequotidien)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.