Le Patrimoine Matériel Sénégalais en cours de recensement

Le ministère de la Culture et de la Communication est en train de faire des « efforts immenses » pour recenser le patrimoine matériel du Sénégal, afin de mener les opérations nécessaires à leur sauvegarde, a soutenu, vendredi à Dakar, Mbagnick Ndiaye, en charge de ce département ministériel.

« Des efforts immenses sont en train d’être faits pour le recensement du patrimoine matériel. Le département a identifié un certain nombre d’éléments du patrimoine qui se trouvent en état de dégradation très avancé », a-t-il soutenu.

Le ministre de la Culture et de la Communication s’exprimait lors de l’examen, par les députés, du projet de budget de son département pour l’exercice 2016.

L’île de Gorée, par exemple, « est agressée par l’érosion marine et des opérations de sauvegarde y sont nécessaires », a fait valoir Mbagnick Ndiaye.

S’agissant du patrimoine immatériel, il a assuré que son département va continuer à les prendre en compte à travers ses crédits alloués à la rubrique fonctionnement de ses services. « Le département est en train de les identifier et de les répertorier afin de les protéger », a-t-il dit.

Il a par ailleurs confirmé que le gouvernement a ficelé avec l’Egypte, un programme de réhabilitation du patrimoine historique musulman.

Ce programme concerne aussi le patrimoine matériel des villes de Saint-Louis et Rufisque, la réhabilitation de la mosquée omarienne et celle des forts de Sédhiou, Bakel et Podor, a-t-il ajouté

Selon M. Ndiaye, le ministère de la Culture et de la Communication compte de même reprendre, en 2016, l’organisation du Festival des minorités ainsi que d’autres manifestations similaires, comme le Festival national des arts et de la culture (FESNAC), les festivals du Fouladou et de Sédhiou, consacré à la culture mandinge.

Il a en outre rappelé la création d’une mutuelle de santé des acteurs culturels, avant d’annoncer la construction des centres culturels de Sédhiou, Kolda et Tambacounda, en 2016.

Un budget a été mis en place pour la construction du mémorial dédié au naufrage, en septembre 2002, du bateau « Le Joola », qui assurait la desserte maritime Dakar-Ziguinchor.

« Nous avons réuni l’ensemble des associations et discuté avec elles, pour voir ce que sera le contenu de ce monument. Nous sommes dans l’étape de la réalisation », a précisé le ministre de la Culture et de la Communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.