L'Avenir du Commerce dépend de l’utilisation des Technologies, selon le S.G de l'OMD Kunio Mikuriya

L’avenir du commerce dépend de l’utilisation des technologies très avancées dans les services de douanes, a affirmé mercredi à Dakar, le secrétaire général de l’Organisation mondiale de douane, Kunio Mukiriya.
’’il faudrait que tout le monde travaille ensemble pour relever le défi lié aux échanges et faciliter l’inter connectivité entre les pays’’, a dit M. Mukiriya parlant de l’utilisation des technologies de l’information dans le commerce.
Kunio Mukiriya s’exprimait à l’ouverture de la 15ème conférence- exposition de l’OMD axée sur le thème : ’’’Douane numérique, engagement progressif’’.
La rencontre de Dakar est une opportunité offerte à la communauté de douane et aux partenaires des technologies de l’information et de la communication (TIC) de travailler en synergie pour relever ensemble les défis liés à l’échange au niveau des frontières, a t-il dit.
L’utilisation des technologies numériques dans les douanes est, selon lui, d’une importance capitale dans la mesure où, elle permet d’améliorer la compétitivité économique et le climat d’investissement.
L’OMD avait conclu un accord sur la facilitation d’échanger avec ses partenaires, a rappelé son Secrétaire général qui a signale que la réunion de Dakar ’’va permettre aux parties prenantes de s’assoir et de réfléchir ensemble pour savoir comment utiliser les technologies numériques dans les échanges’’.
Ces technologies, sont, selon lui, une solution pour lever tous les défis liés à la douane au moyen de l’inter connectivité.
‘’L’inter connectivité est une étape non négligeable dans la mesure où elle conduit vers la mise en place des guichets uniques et facilite les échanges entre les pays’’, a affirmé Kunio Mukiriya.
Le directeur général des douanes sénégalaises, Papa Ousmane Gueye, à de son côté, soutenu que le Sénégal s’est engagé depuis les années 90 sur les voies des technologies à travers l’informatisation des données administratives.
Pour lui, ’’il est temps de passer à la vitesse supérieure en utilisant la quatrième génération qu’est la numérisation’’.
‘’Aujourd’hui, avec le progrès, nous tendons vers la dématérialisation, cela veut dire que tout le processus de dédouanement devra passer par l’informatisation qui est un progrès irréversible’’, a t-il dit.
Pour sa part, le directeur du cabinet du président de la République, Me Oumar Youm a invité les participants à ’’mettre en œuvre une dynamique de connectivité permettant aux pays de profiter ensemble des meilleurs pratiques des standards internationaux’’.
Les TIC ont un rôle très important à jouer dans les grands défis du monde,selon Me Youm, ajoutant que la mise en application de la gestion des frontières suppose un bon système d’inter connectivité pour assurer la sécurité.
L’usage des technologies de l’information participe, a-t-il fait valoir, à concilier le besoin de facilitation des échanges et les exigences dans la sécurisation sur l’échelle mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *