Instruction Macky Sall à Mariama Sarr : Retirez les Enfants de la Rue dès ce jeudi – SN

Le président de la République veut en finir avec cette image dégradante des enfants de la rue. Macky Sall a donné instruction au ministre de la Femme, de famille et de l’entreprenariat féminin, Mariama Sarr, de retirer cette couche des artères des villes du pays, à compter d’aujourd’hui, au lieu d’attendre la fin du Ramadan.

 

Le chef de l’Etat ne veut plus voir cete image peu reluisant d’enfants occupant les rues. Informé de l’initiative prise par la Direction de la protection des Droits et de la protection des enfants et des groupes vulnérables de lancer après le mois béni du Ramadan le plan d’action de retrait des enfants de la rue, le Président Macky Sall a instruit madame le ministre, Mariama Sarr en personne, de lancer l’opération dès aujourd’hui. Ce que la titulaire du département de la Famille va faire, ce jeudi même à 10 heures dans les locaux de son ministère, sis aux Allées Papa Guèye Fall.
Hier seulement, Niokhobaye Diouf, Directeur de la protection des Droits et de la protection des enfants et des groupes vulnérables, annonçait lors d’un point de presse que les enfants seraient acheminés au Centre Guindi, dans des daaras modernes, qui seront renforcés en moyens ainsi que dans des structures d’accueil ayant manifesté leur disponibilité à soutenir le gouvernement.
M. Diouf estimait que, dans un contexte d’insécurité lié au terrorisme, la situation de précarité dans laquelle se trouvent les enfants dans la rue peut constituer une menace. «Il est de notre devoir de freiner ce phénomène qui inhibe tous les efforts entrepris pour promouvoir un capital humain capable de porter haut le flambeau de notre Nation», exhorte M. Diouf. D’après lui, il n’est pas exclu que des sommations soient envoyées aux parents et maîtres de daaras récidivistes.
Reste à savoir si la mesure prise par le chef de l’Etat hier sera pérenne. Le prédécesseur de Macky Sall, Abdoulaye Wade, avait pris une décision similaire qui avait fait long feu. Puis que le gouvernement dirigé à l’époque par le Pm Souleymane Ndéné Ndiaye avait buté sur des résistances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.