Indemnisation des personnes affectées par le projet Ilaa Touba : Près de 600 millions pour Bambey

Le comité départemental de développement convoqué par le préfet du département de Bambey a permis de connaître le nombre de personnes impactées par le tracé de l’autoroute Ilaa Touba. Ils sont au nombre de 672. La révélation a été faite par Cheikh Sakho Ndiaye de la cellule juridique de l’Ageroute. M. Ndiaye informe : «Les impenses seront payées au courant de la semaine prochaine, parce que tout est fin prêt. Il a fallu attendre le rapport des préfectures, procéder à la transmission de ces rapports aux services des impôts et domaines qui devaient préparer le décret de cessibilité qui doit nous servir de base légale avant tout paiement. Et aujourd’hui, toute cette procédure est complètement bouclée.

Les impenses seront payées dans un 1er temps à Bambey et après Thiès, Diourbel et Mbacké. Il sera un peu difficile de dire tel est le montant, parce que c’est des montants qui varient, c’est des montants qui sont fixés compte tenu de la valeur de chaque propriété. Aujourd’hui, ce qu’on peut retenir, c’est que l’enveloppe prévue pour Bambey et qui résulte des opérations de recensement et d’évaluation que la commission a effectivement fourni tourne autour de 500 à 600 millions. Et il est bien de préciser que c’est une enveloppe considérable, si on tient compte du fait que le département de Bambey n’a pas d’impact immobilier. Ce sont pratiquement des impenses agricoles et des impenses forestières.» Cet argent représente 8,33% de l’enveloppe des 5 milliards prévue pour le paiement des 1 200 personnes impactées par le projet. Mais, ce que le représentant de l’Ageroute ne dit pas, c’est que le décret de cessibilité a été signé depuis plus d’un mois et que le chef de l’Etat va remettre les 1ères enveloppes pour le paiement des impenses lors de son séjour à Bambey. Un séjour qui a été préparé lors du comité départemental de développement consacré à la venue du chef de l’Etat qui va visiter la base vie de Bambey. Une rencontre au cours de laquelle, des élus locaux ont fustigés le fait qu’ils n’ont pas été associés dans l’exécution du projet de l’autoroute à péage Thiés-Touba.
L’entreprise Crbc a promis de réhabiliter la route qui mène jusqu’à la base vie située dans la commune de Ngogom. Les différents maires présents ont promis de réserver un accueil sans précédent au président de la Répu­blique.
Présidant la rencontre, le préfet Papa El Hadji Madické Dramé a levé les équivoques sur le manque de communication et de malentendus entre l’autorité administrative et les élus locaux. A la suite de cela, le ministre conseiller Mor Ngom a rencontré les militants et responsables de la coalition Benno Bokk Yakkar pour la préparation de l’arrivée du président de la République, chef de file de la coalition Bby.

(lequotidien)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.