Idrsissa Seck à Touba : «La libération de Karim Wade est un deal international ignoble sur le dos des Sénégalais» – SN

Le président du parti Rewmi était hier à Touba pour présenter ses condoléances au khalife général des mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. L’occasion pour Idrissa Seck de déclarer que la libération de Karim Wade «est un deal sur le dos du peuple sénégalais».

«Je voudrais d’abord dire qu’à l’occasion de ce mois béni de Ramadan, le musulman que je suis ne peut que se réjouir des retrouvailles d’un père avec ses trois filles, orphelines et privées de leur père depuis quatre ans. Mais aussi des retrouvailles entre un fils et son vieux père de quatre-vingt-dix ans et sa vieille mère. Mais cela étant dit, je l’ai déjà dit, je le répète aujourd’hui : la libération de Karim Wade est le résultat d’un deal. D’un deal international. Et ce que je trouve ignoble, c’est que le président de la République ait voulu trouver à ce deal une couverture politique, à travers un prétendu dialogue national. Parce que Monsieur Karim Wade a été libéré, un avion privé international l’attendait à l’aéroport de Dakar. Il n’a pas pris le temps de venir ici à Touba, comme précédemment annoncé, remercier et solliciter les prières du khalife général des mourides. Il n’a même pas pris le temps de s’adresser aux Sénégalais, les «karimistes», qui l’ont soutenu pendant toutes ces années dans cette épreuve. Il a embarqué en catimini dans un avion privé pour une destination inconnue. On l’a annoncé à Doha. C’est bien la preuve que le pouvoir lui-même, qui l’a libéré, obéit à un donneur d’ordres et que lui-même et son père, obéissent à un donneur d’ordres. Ce que je trouve scandaleux, c’est que le président de la République, Macky Sall, ait voulu couvrir un tel deal à travers un prétendu dialogue national. C’est un deal international. Je vous l’ai dit, je le répète encore aujourd’hui : c’est ignoble. Et c’est d’autant plus ignoble que cela décrédibilise notre dispositif judiciaire et cela enlève au président de la République toute légitimité pour poursuivre désormais qui que ce soit. C’est à dire qu’aujourd’hui, n’importe quel criminel est en mesure de dire à ce président de la République qu’il n’est pas digne de le poursuivre et cela est regrettable. Je l’ai déjà dénoncé, je le dénonce aujourd’hui : le peuple sénégalais a les yeux bien ouverts, le peuple sénégalais a les oreilles largement ouvertes, le peuple sénégalais constate que derrière son dos, sur son dos, loin de lui, on a préparé un deal international et que le régime Apr obéit à un donneur d’ordres. Un deal qui ne s’arrête pas à cette libération de Karim Wade. Observez les prochains jours et vous verrez. Vous savez, je suis un peu peiné de devoir à chaque fois annoncer des choses que les gens constatent plus tard et quand je les annonce, on m’attaque dans tous les sens, en disant : il a dit ceci il a dit cela. Moi, c’est la défense des intérêts du Sénégal qui m’intéresse, ce n’est pas Macky Sall, ce n’est pas Abdoulaye Wade, je les connais tous les deux. Je vous ai dit que ce qu’ils ont fait là, c’est ignoble, c’est un deal international sur le dos du peuple sénégalais.»
(avec Lobs)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.