Docteur Gaoussou FADIG, naturopathe "l'Hypertension et le Diabète n’existaient pas avant 1930

L’hypertension artérielle et le diabète n’existaient pas avant 1930, mais font aujourd’hui des ravages chez les populations qui se sont éloignées de la nature, a confié un naturopathe guinéen, docteur Gaoussou Fadiga.

‘’L’homme en réalité est un végétarien, c’est un fruitarien’’, a-t-il expliqué, lors d’une conférence publique sur l’approche de la naturopathie sur l’hypertension artérielle et le diabète.

‘’C’est une approche qui nous permet de pouvoir justifier sémiologiquement une maladie’’, a expliqué docteur Fadiga, diplômé des Facultés catholiques de Lyon (France), de l’Université Joseph de Philadelphie (Etats-Unis d’Amérique) et d’Ottawa, au Canada.

Quelle que soit la maladie, dit-il, elle ne peut pas être soignée que par le nom auquel elle répond.

Le naturopathe affirme qu’une maladie peut être soignée par ses symptômes qui, non seulement la déterminent, mais aussi la justifient.

‘’Ce qui est important, de façon thérapeutique dans le traitement des maladies, c’est qu’il n’existe aucune maladie qui n’ait pas sa guérison’’, a dit le dr Fadiga, titulaire de satisfecits de l’Organisation internationale pour la chimie au service du développement (OICD).

A l’en croire, l’équilibre de l’homme, c’est sa tension. ‘’L’homme est non seulement hypertendu, mais il est aussi hypotendu, variable, crânien et superposé. C’est cette tension qui détermine l’équilibre de l’homme’’, a confié le médecin.

Il poursuit : ‘’Quand l’homme est hypertendu, il a des difficultés pour dormir et cela détermine l’hypertension artérielle.’’

D’ailleurs, poursuit docteur Gaoussou Fadiga, les symptômes qui déterminent la tension, ce sont les vertiges, les bourdonnements ou sifflements d’oreilles, les palpitations, les céphalées, etc.

‘’Celui qui n’en a pas, n’a pas de tension, mais aujourd’hui on détermine toujours la tension par un appareil. C’est une erreur, parce que l’appareil est un complément et non un fondement’’, dit-il.

D’après lui, le fondement, c’est le langage du corps humain qui est programmé physiquement, mentalement et spirituellement et le médecin doit tenir compte de ces différents aspects, lors du traitement de ses patients.

Il a ajoute que la défaillance en sommeil permet de déterminer une tension. Il en veut pour preuve, le fait qu’un hypotendu a toujours un problème de fatigue ou de corps lourd au réveil.

‘’Chez l’hypotendu, explique le naturopathe, il y a un problème de manque d’énergie et non pas d’insomnie et, d’ailleurs, cela joue beaucoup sur sa sexualité’’. Il a confié que le même effet est présent chez une femme hypotendue qui, elle aussi, rencontre des problèmes de frigidité.
C’est la-bas que se termine les 7000 nerfs qui se trouvent dans le corps de l’être humain et cela est une autre justification du diabète’’, a-t-il soutenu devant l’assistance.

Pour lui, tout cela n’est qu’un problème d’équilibre, de tension artérielle que l’être humain mesure de nos jours avec un appareil qui, au-delà de tout, provoque des sensations humaines qui rendent presque tout le monde hypertendu.

A toute maladies correspond un remède qu’on trouve dans la nature, selon lui.

C’est ce qui explique le nom ‘’naturopathie’’, a-t-il souligné, insistant sur le fait que ‘’toutes les formes de tensions sont soignables de façon naturelle’’.

 

 

(avec aps)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.