Des Cartes d’Identités Biomètriques officiellement lancées par la CEDEAO

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Kadré Désiré Ouédraogo, a remis aux chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres, jeudi à Abuja, des spécimens de cartes d’identité biométrique de la CEDEAO, en attendant que ce document soit officiellement lancé au profit des populations, début janvier.

Cette carte d’identité biométrique de la CEDEAO ’’remplace le permis de résidence et rétablit ainsi le citoyen ouest-africain dans ses droits’’, a déclaré M. Ouédraogo, en remettant officiellement des spécimens aux chefs de l’Etat et de gouvernement réunis pour la 48e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation communautaire.

Avec cette nouvelle carte d’identité, les citoyens peuvent s’établir et vivre dans le pays de leur choix dans l’espace CEDEAO, ’’sans limite de temps’’, a précisé Kadré Désiré Ouédraogo, lors d’une cérémonie solennelle marquant le 40e anniversaire de l’organisation sous-régionale.

À 40 ans, la CEDEAO ’’vient de franchir une nouvelle et importante étape de son processus d’intégration’’, a déclaré le président de sa Commission, saluant la vision des pères fondateurs, consistant à réunir dans une entité unique des pays différents de par leurs systèmes politiques, administratifs et jurridiques.

Le ’’premier défi’’ auquel la CEDEAO se trouve confronté, est celui qui consiste à poursuivre davantage le chemin devant la mener à consolider et à approfondir ses acquis dans le cadre de l’intégration sous-régionale, a indiqué Kadré Désiré Ouedraogo.

L’ambition de la CEDAO est d’arriver à une union ouest-africaine ’’préfigurant une véritable union politique’’ à l’échelle du continent africain, a-t-il ajouté, en présence de l’ancien président de la République fédérale du Nigéria, le général Yakubu Gowon, un des pères fondateurs de la CEDEAO.

M. Gowon est revenu sur les conditions de lancement de l’organisation communautaire dont il a salué les acquis, avant d’engager les leaders actuels de la CEDEAO à travailler à davantage approfondir l’intégration régionale.

Un timbre commémoratif des 40 ans de la CEDEAO a été par ailleurs lancé à cette occasion, à l’initiative de la Conférence des postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest, avec le soutien de l’organisation sous-régionale.

Ce timbre a été dévoilé par le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, président en exercice de la CEDEAO. Il en a ensuite apposé le premier cachet matérialisant l’émission effective de ce timbre présenté comme une contribution des postes ouest-africaines aux 40 ans de l’organisation sous-régionale et à la libre circulation des viens et des personnes.

Il a été imprimé sur la base d’un visuel reproduisant le logo de la CEDEAO, assorti de son slogan ’’Une vision, un destin commun’’.

La même opération s’est déroulée au même moment dans les 14 autres capitales des pays membres de la CEDEAO, qui a financé l’impression de 5000 timbres offerts à chacun des pays membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.