Attentat à l'aéroport d'Istanbul : au moins 41 morts et 239 blessés – SN

Un peu plus de douze heures après l’attentat contre l’aéroport Atatürk d’Istanbul, le plus grand de Turquie, les autorités pointent du doigt l’organisation Etat islamique. L’attaque, qui a fait au moins 41 morts et 239 blessés, n’a toutefois pas encore été revendiquée. Trois kamikazes ont mitraillé la foule avant de faire exploser leur charge à l’entrée du terminal, un mode opératoire qui n’est pas sans rappeler les attentats de Paris et de Bruxelles.

 

La nationalité des terroristes du triple attentat contre l’aéroport Atatürk d’Istanbul n’est pas connue, ni leur nombre exact, même si un responsable turc aurait évoqué « un étranger » parmi les kamikazes.
On sait désormais qu’il y a treize ressortissants étrangers parmi les victimes : un Iranien, un Ukrainien, un Chinois, un Jordanien, un Tunisien, deux Irakiens, cinq Saoudiens et un Ouzbek, selon le Washington Post. L’attentat-suicide est survenu mardi 28 juin vers 21 h, heure de Paris.

Une enquête est en cours et on devrait avoir plus d’informations dans la journée. Toute une partie du terminal est verrouillée mais l’activité de l’aéroport a repris cinq heures environ après l’attentat, très rapidement donc. Trois kamikazes, arrivés en taxi, ont tiré sur la foule à l’arme automatique dans le hall des départs du terminal international.

Les policiers stationnés à l’entrée ont riposté, les terroristes ont actionné leurs explosifs avant d’atteindre le check-point de sécurité. L’un d’eux était au sol, blessé par les policiers, quand il s’est fait exploser. D’après notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette, trois personnes sont recherchées, et un suspect serait déjà placé en garde à vue.
(avec Rfi)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.