Anticipées de Philo : les Enseignants ont fait des Concessions sur Demande des Médiateurs

Les enseignants ont fait des concessions et décidé de surveiller, mercredi, les épreuves anticipées de philosophie, à la demande des médiateurs de l’Etat, pour un déroulement correct de cet examen, a déclaré Abdoulaye Sow, coordonnateur de la Coordination des enseignants et examinateurs de philosophie (CEEP).

« Une psychose régnait au niveau des élèves et des parents d’élèves. Nous avons pris la décision de surveiller l’épreuve anticipée de philosophie. C’est une attitude de sagesse et une position de régularité », a-t-il déclaré.

Le Grand cadre des syndicats d’enseignants et le Cadre unitaire des syndicats d’enseignants (CUSEMS), actuellement engagés dans un mouvement de grève, ont annoncé avoir décidé de surveiller les épreuves anticipées de philosophie, suite de leur rencontre avec le médiateur de la République, Alioune Badara Cissé.

Celui-ci leur avait demandé de renoncer au boycott de cet examen, au cours d’une rencontre à laquelle participaient des personnalités religieuses et politiques parmi lesquelles le leader d’AJ-PADS authentique, Landing Savané, et un représentant du porte-parole du khalife générale des mourides.

Selon le coordonnateur de la CEEP, les enseignants ont certes fait cette concession, mais demeurent « vigilants » concernant leurs revendications portant en particulier sur la formation des professeurs contractuels de philosophie et de sociologie.

Dans cette perspective, a-t-il précisé, la correction des épreuves anticipées de philosophie « dépendra de l’approfondissement des négociations entre l’Etat et les enseignants pour la résolution de la crise scolaire ».

Abdoulaye Sow a assuré que « la plupart des professeurs » ont terminé le programme de philosophie grâce à des cours de rattrapage, ce qui permettrait aux élèves de « se présenter dans de bonnes conditions au Baccalauréat »

 

(avec aps)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.